Existez-vous réellement si vous n’êtes pas sur le Web?

Mise en situation : Vous êtes un employeur et êtes à la recherche de candidats pour le nouveau poste qui vient de se libérer. Après avoir jeté un coup d’œil aux CV reçus, vous faites quelques recherches sur Internet.

Certains candidats sont sur LinkedIn, ont une page Facebook active et respectable, ainsi que quelques twits à leur actif. Vous vous dites : « C’est bon, il est normal! » D’autres ont même des comptes sur Google+, Pinterest et un score de 30 et plus sur Klout. Alors là, vous croyez avoir touché le jackpot!

Mais qu’en est-il de ceux qui ne se retrouve pas, mais alors pas du tout dans le cyberespace? 

C’est exactement la question que se pose Diane Schwartz, Senior VP & Group Publisher chez Media/PR Group, en plus des innombrables spécialistes et blogueurs en communication et en marketing. Personnellement, ma première réaction serait : « Mais sur quelle planète vit-il (ou elle)? » Dans une société aussi branchée que la nôtre, comment un individu peut ne pas être sur au moins UN réseau social? Si vous êtes à la recherche d’un emploi, ne devriez-vous pas justement être présent, et surtout actif, sur les médias sociaux? Bien entendu, tout dépend de votre domaine d’expertise. Mais mettons de côté ce dernier élément pour l’instant.

Être ou ne pas être sur Internet

Il est facile de trouver des articles sur les 10 bonnes raisons de ne pas être sur Facebook, Ne pas être présent sur Facebook n’est pas une faute professionnelle ou même quelques enquêtes du genre : Faut-il être sur les réseaux sociaux pour trouver un boulot. Oui… Bon… D’accord! Je crois qu’on a compris le message. Être présent dans le cyberespace n’est pas une nécessité. Et blablabla. Pour une passionnée de communication et du marketing, on repassera avec les excuses bidon. Il ne faut pas essayer de m’en passer une « p‘tite vite », comme on dit!

Je suis d’accord qu’il s’agit d’un travail énorme quand on parle de gérer sa Web-réputation, d’être actif en participant et en se faisant connaître. Mais le vrai problème c’est que, si vous ne le faites pas vous-même, c’est les autres qui le feront.

 

J’ai découvert cette semaine en consultant un sondage de SuccessInternet.com que 40 % des PME (petites et moyennes entreprises) et des TPE (très petites entreprises) n’ont toujours pas de site Internet. C’est grave! Ils offrent des services et des produits, mais aucun soutien Web pour leur clientèle ou pour attirer les consommateurs potentiels. Pourtant, elles sont déjà présentent dans le cyberespace, expressément sur les sites comme Ripoff Repport ou Consumercomplaints.com, pour ne nommer qu’eux.

Imaginez alors tout ce que vos connaissances et vos amis peuvent dire sur vous sur Facebook, par exemple, surtout si vous n’y êtes pas. Toutes les photos, les anecdotes et les commentaires qui vous concernent, qui vous forgent une réputation qui ne vous représente surement pas, mais qui crée une image Web de vous, peut-être positive, mais peut-être négative. Tout ça pourrait grandement vous nuire dans le monde réel.

Alors, pensez-y. Je ne vous demande pas de devenir paranoïaque! Seulement d’être présent et de vous mettre au courant de ce qui se dit sur vous. Rendez-vous sur votre compte LinkedIn, Pinterest, peu importe, au moins une fois par semaine si c’est ce qu’il faut. Mais soyez-y!

Peut-être que j’ai raison, peut-être que j’ai tort! Si c’est le cas, faites-moi-le savoir!

Un avis sur « Existez-vous réellement si vous n’êtes pas sur le Web? »

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s