Le végétalisme c’est tellement 2011… vive les digital omnivores!

Le début d’année apporte toujours son lot de rétrospectives et de spéculations : la firme ComScore n’y a pas échappé en publiant en ce début mars Canada Digital Future in Focus 2012, un portrait numérique des Canadiens. Bien que nous soyons tous de plus en plus connectés à partir des divers médias numériques, il est tout de même étonnant d’apprendre que les Canadiens sont les plus engagés en ligne (45 h/mois), dépassant même les États-Unis (38,6 h/mois)! C’est donc dire que la gestion de sa réputation en ligne est toujours d’actualité… et pour un bon moment encore! (By the way, ce billet ne parle pas du tout de végétalisme et/ou de bouffe! Ahah)

Cet important usage d’internet et des médias numériques entraînent des changements majeurs dans le comportement des gens.  Dans la culture web, ce type de comportement a été caractérisé de digital omnivore par ComScore. En effet, ce terme rassemble les « […] modalities that consumers use to access the World Wide Web. This cultural meme reflects « the popularization of smartphones and the introduction of tablets and other web-enabled devices that allow consumers to access media content through several touch-points during the course of their daily digital lives ». Pour notre génération, il est sans aucun doute que les téléphones intelligents et les tablettes (et l’iPad 3 sous peu!) ont réellement façonné notre relation avec les différents médias et notre façon de communiquer avec les autres et les marques. La suite de ce billet présente quelques exemples, en parti tirés de l’étude de ComScore, sur cette « nouvelle » réalité qu’est la nôtre.

 1. « Facebook », le mot le plus recherché dans les moteurs de rechercheLes 18-24 ans sont encore les plus engagés sur les réseaux sociaux, confirme ComScore. On va se l’avouer: Facebook est l’outil de procrastination favori des étudiants multitâches. D’ailleurs, je crois bien que l’application mobile n’a nul besoin de présentation. Avec le temps, le nombre d’utilisateurs canadiens est assez stable, toutefois, ceux-ci visitent plus souvent Facebook et y passent plus de temps qu’auparavant (Canada Digital future in Focus 2012). Une autre information pertinente pour les publicitaires ressort de cette étude: « In Canada, Social Media is the #1 category in terms of delivered ad impressions ». Le changement dans les habitudes médiatiques se répercute aussi dans les modèles publicitaires. Grâce aux réseaux sociaux, entre autres, le comportement « social » des gens ne fera que s’intensifier dans leurs habitudes médias et leur comportement d’achat. L’idée se résume bien ainsi: « The world is getting more social by the second », tel qu’écrit ComScore.

2. Croissance rapide des sites de rabais et de location de films en ligneLes Groupons de ce monde font des affaires en or depuis quelques temps. La situation des sites de rabais en ligne québécois est tout aussi prospère. Dernièrement, Tuango, le premier site web d’achats groupés au Québec, est devenu propriétaire du site LeRenard.ca, né il y moins d’un an. Le site de location de films et de téléséries Netflix gagne lui aussi en nouveaux adeptes. Un article de La Presse révèle que « Netflix promet que 2012 sera une grosse année pour la compagnie au Canada, projetant de doubler ses dépenses en matière d’acquisition de films et d’émissions de télévision et de proposer aux Canadiens un accès accru à du contenu de qualité ». À raison de 8$/mois, c’est plutôt une bonne affaire! Cela ouvre le débat sur l’avenir des médias traditionnels tel que la télévision, mais bon, nous en discuterons peut-être dans un prochain billet.

3. Consommation accrue de nouvelles et de divertissement sur mobile

Les utilisateurs consomment davantage de médias en mode « multi-écrans », par exemple, il n’est pas rare pour le consommateur d’aujourd’hui de jouer sur son téléphone mobile tout en regardant une émission télévisée. Le mobile s’incruste ainsi dans plusieurs activités de la vie quotidienne: « […] multi-device consumers – now regularly using several ‘screens’ (including tablet and mobile devices) – to access mobile content.  These digital omnivores potentially offer significant opportunities for app developers, publishers and advertisers and it is critical that they understand how users are engaging with content on the go ». Les applications mobiles se comptent par milliers et les heures de plaisir (et de non productivité) aussi! En ce moment, l‘iPhone demeure le roi des applications, suivi de très près par Android. Vous voulez connaître votre stade de « digital omnivores »? Référez-vous au billet de Claudie sur la popularité en ligne et l’application iklout sur votre iPhone.

* À surveiller: Les Jeux Olympiques d’été de Londres

« With the continued evolution of media platforms, we can expect that the upcoming 2012 Summer Olympics in London will see the most expansive use of multimedia to ensure that viewers always have access to the latest events and highlights » peut-on lire dans l’étude conduite par ComScore. Les barrières géographiques et temporelles seront pratiquement inexistantes – tous recevront l’information en temps réel! Déjà, les digital omnivores ont pris l’assaut des applications mobiles pour les Jeux Olympiques d’été, puisqu’il y en a déjà une de disponible sur iTunes. Seriez-vous du genre à suivre les Jeux Olympiques de Londres via une application sur votre mobile?


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s