Six degrés de relation 2.0

Saviez-vous que la première théorie des 6 degrés de séparation a été établie en 1929? C’est sur cette dernière que se base celle des six degrés de relation qui évoque la possibilité que toutes les personnes sur Terre soient reliées entre elles, par le biais de contacts personnels pouvant aller jusqu’à cinq personnes (degrés) de relation/séparation. Étonnamment, elle est toujours d’actualité en 2012! Bon, il y a quand même eu une évolution, comme dans n’importe quoi. Ce ne sont plus les individus qui nous séparent les uns des autres… Mais plutôt les pixels, en quelque sorte (voir Six Pixels of Separation de Mith Joel)!

« Mais qu’est-ce que ces relations peuvent bien avoir comme impact sur votre Web-réputation », me demanderez-vous?


Sylvie Bédard, auteure du blogue La vie 2.0, révèle que les médias sociaux professionnels permettent de se créer un réseau de contacts beaucoup plus vaste qu’auparavant. Ainsi, juste avec LinkedIn, qui offre un maximum de 3 degrés de relation, j’ai 102 connaissances qui me permettent de me connecter à près de 306 754 professionnels. Wow! (Honnêtement, savoir que tant de gens peuvent m’être directement ou indirectement reliés m’effraie, pas vous?)

En réalité, je crois que ce qui soulève encore plus la peur chez moi, c’est le fait que toutes ces personnes peuvent avoir accès à tout ce que je mets sur le Web… J’ai peine à croire qu’un ami d’un ami d’un ami d’un ami d’un ami (qui est, en fin de compte, un parfait inconnu pour moi) puisse avoir accès à « ma vie privée ». C’est assez creapy… Non? Pourtant, en communication et en marketing, on ne cesse de me répéter, et ce, depuis presque quatre ans, que me développer un large réseau de contacts est plus qu’important.

Mais, que fait-on alors?

Ça devient de plus en plus compliqué, cette histoire de réputation sur le Web. D’abord il faut faire attention à ce qui se dit sur nous sur le Web et s’assurer d’être présent aux bons endroits. Ensuite, il faut s’assurer que tout correspond, que les faits sur Facebook soient les mêmes que sur Viadeo… Il ne faut pas oublier que tout ce qui est inscrit dans ces médias peut aussi être retenu contre nous… Et là, j’ajoute que ces informations nous concernant (qu’ils aient été publiés par nous ou par quelqu’un d’autre) peuvent affecter nos réseaux de contacts (surtout celui « professionnel »).

Inconnu

Il faut se rappeler que nous avons le choix de refuser ou d’accepter quelqu’un de nouveau dans notre réseau. Les 3 premiers degrés de relations sont souvent les plus simples et sécuritaire. Il s’agit de relation directe (votre frère, votre meilleur ami, etc.), de relations plus actives (comme les relations avec vos collèges de travail) et des relations réactivés (tel que retrouver un ami dont vous aviez perdu la trace à la fin de vos études).

Sylvie Bédard affirmait que les individus qui étaient plus sélectifs dans leur choix de contacts obtenaient un maximum de 20 % de relations de degrés 5 et 6, soit les relations dites « espions » (par exemple, vous avez toujours vos ancien(ne)s copain(e)s dans vos contacts) et « virtuelles » (entre autres, une connaissance sur un site de rencontre que vous n’avez jamais vu en personne).

Si on regarde bien tout ça, les réseaux sociaux n’ont pas été créés pour maintenir des relations se retrouvant dans le premier ou le deuxième degré, mais davantage pour le troisième ainsi que pour le quatrième. Les deux derniers n’étant que de simples relations que je qualifierais de « voyeurismes » et qui ont été amplifiées avec l’arrivée des médias sociaux.

Personnellement, j’ai 332 amis Facebook et je communique vraiment avec à peine une cinquantaine d’entre eux… Et vous? Combien d’amis Facebook avez-vous et combien en connaissez-vous réellement?

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s